Vrai ou faux obus ?

Un pêcheur d’ormeaux a découvert cet obus sous et autour duquel les coquillages trouvaient refuge.
 

 

Il en a averti les gendarmes. Le Chef de Port les a accompagnés sur les lieux, hier après midi (à la Pointe de Losquet).
Il semblerait que ce soit un des obus en ciment qui servaient aux exercices de tirs allemands.  
 
Dans le doute, des démineurs viendront examiner, ce vendredi, cette pièce d’1,50 m de long sur 40 cm de diamètre.
Le Responsable du Port a aussitôt effectué un balisage
(bouée jaune visible sur la partie droite de la photo)
Passage du démineur ce jour, vendredi 12 septembre

 

Le site ci-dessous nous conte cette page de l’histoire à laquelle nous renvoie l’obus retrouvé : 
 
 
Ile-Grande : un gros ouvrage, dissimulé dans une propriété boisée, similaire à celui de Landrellec, assurait avec celui-ci la fermeture de la baie île-Grande/Landrellec. Plusieurs ouvrages souterrains abritaient le personnel. un faux terrain d’aviation avec avions en bois ainsi qu’un bateau factice sur l’île Losquet servaient pour l’entraînement des pilotes allemands. La zone nord-ouest recevait mines, barbelés, obstacles de plage et quelques ouvrages pour petits canons et armes automatiques.
source : “Le Mur de l’Atlantique dans le Trégor-Goëlo” par Michel Guillou (Extrait de “Trégor, Mémoire Vivante N°5, Revue de la Fédération Trégor-Patrimoines)

 … à bientôt pour de plus amples informations !

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.