Les Recycleurs Bretons

Depuis plus de trente ans, les RECYCLEURS BRETONS (Partenaires privilégiés de l’Association pour la Plaisance Eco-Responsable) sont les spécialistes de la gestion des déchets et de la valorisation de la matière. Entreprise indépendante et régionale,  elle assure la collecte, le traitement et le recyclage des déchets pour les professionnels du bâtiment, du milieu maritime et du milieu agricole.

recycleurs_4

Le nombre de bateaux de plaisance ne naviguant plus ou abandonnés par leurs propriétaires sur les plages ou dans les ports et chantiers nautiques est en croissance permanente. En effet, le développement de la plaisance depuis les années 1970 fait que beaucoup de bateaux arrivent en fin de vie. Le gisement des bateaux a déconstruire, estimé a 1 700 unités par an, est en constante progression.

Nous sommes aujourd’hui  confrontés à deux problèmes majeurs :

  • réel problème écologique  (putréfaction des coques en bois, perte des huiles, fusées de détresse),
  • pénurie des places de port de plaisance.

Les recycleurs bretons créent aujourd’hui le premier réseau de destruction navale en Bretagne  : leur but est de rassembler un groupe de professionnels du nautisme (concession et chantier, port a sec) souhaitant répondre au problème environnemental que représente la fin de vie des bateaux de plaisance hors d’usage. En 2013, les recycleurs bretons ont déconstruit 130 unités de plaisance.

TRANSPORT ET CONDITIONNEMENT

La logistique est assurée a partir de l’enlèvement du bateau qui est transféré vers le site de déconstruction le plus proche géographiquement. (Site identifié par la Préfecture “installation classée pour la protection de l environnement”) .

DÉPOLLUTION DES BATEAUX

Les matières dangereuses sont évacuées du bateau ( batterie, huiles, gasoil, fusées de détresse etc.) puis traitées dans les filières adéquates.

DÉCONSTRUCTION DES COQUES

Le bateau est ensuite démoli dans les installations classées afin de trier plus facilement les matières valorisables ;  le bois est envoyé vers les panneau tiers et la ferraille dans les fonderies.

recycleurs_3ob_c186c4_deconstruction-bateau-plaisance

 

 

 

 

 

 

 

 

VALORISATION DES MATIÈRES

En fonction de la nature des produits, les matériaux sont évacués vers les filières de recyclage agrées. Les matériaux composites sont transformés en combustibles solides de récupération (valorisation énergétique) ou en valorisation matière.

GRILLE TARIFAIRE : Les prix sont donnés à titre indicatif . Chaque démolition de bateau donne lieu à un devis tenant compte des accès pour enlever le bateau, du tonnage et des déchets présents a bord.

tarifs recycleurs

Transport du bateau : Forfait moyen pour l’enlèvement d un bateau en Bretagne (dans le cadre d’un transport par camion et hors grutage) : 200 € HT
Éléments a vérifier : Fusées de détresses exclues -Signaler la présence de gazole-Si un pompage-dégazage est à effectuer, prévoir un forfait de 150 € (HT).

 Leur devise “NOUS N’ENFOUISSONS PAS !!! NOUS VALORISONS!!!”

5 agences sont réparties sur la Bretagne (voir site ci-dessous) dont celle de Tréguier

Le Port
22220 TREGUIER
Contact : David Bellec 06 27 25 64 36

produit en bretagne

Visitez leur site en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.recycleurs-bretons.fr/nos-metiers/demolition-industrielle-et-navale.html

ACCUEIL

 ♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣ 

CROSS

190633numerourgenceenmere1418320677605

 Pour les urgences en mer, appelez le 196 !

 
 401944numerourgencesmer

A l’occasion de sa visite au salon nautique, Alain Vidalies, Secrétaire d’État français chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, a annoncé la mise en place du nouveau numéro d’urgence en mer : le 196. Il permet de joindre gratuitement et directement un centre de sauvetage en mer (CROSS) qui localise et identifie l’appelant 24 H/24 et 7 jours/7.


Le numéro 196, pour toute demande de secours en mer

Les centres opérationnels de surveillance et de sauvetage (CROSS) disposent désormais d’un numéro d’urgence abrégé, le 196. Les CROSS rejoignent ainsi la liste des centres d’appels d’urgence à l’instar des SAMU et CODIS. Le 196 ne remplace pas le numéro d’urgence européen 112. Il permet une mise en contact téléphonique le plus rapidement possible avec les CROSS sans retarder l’envoi de moyens adaptés à la situation d’urgence.

Avec le 196, les CROSS sont considérés réglementairement comme service d’urgence. Ils peuvent désormais solliciter les opérateurs de téléphonie sans se justifier d’une demande de localisation d’une personne détentrice d’un téléphone portable afin de renforcer l’efficacité de la réponse à une demande de secours.

Appeler le 196 c’est l’assurance d’être en contact avec des professionnels du sauvetage en mer capables de répondre efficacement à une demande de secours.

Vous êtes témoins à terre d’un événement de mer impliquant des personnes ; ces personnes vous paraissent en détresse : le 196 est le bon réflexe. Si par exemple vous repérez un stand-up paddle en perdition au large comme cette jeune femme qui avait dérivé en SUP pendant 36 heures au large des côtes, vous pouvez faire le 196 pour déclencher les secours

Attention : le 196 ne se substitue pas en mer à la VHF, prioritaire pour alerter et rester en contact avec le CROSS et les moyens de secours.”

En résumé :
– Le 196 permet de joindre directement un centre de sauvetage en mer (CROSS), 24H/24 – 7j/7 ;
– Le 196 est gratuit ;
– Le 196 permet au centre de sauvetage de vous localiser ;
– Avec le 196, un CROSS en tant que service d’urgence peut aussi solliciter les opérateurs de téléphonie pour localiser un téléphone portable d’une personne impliquée dans une situation de détresse en mer.

Le 196 ne remplace pas le numéro d’urgence européen 112. Il permet une mise en contact téléphonique la plus rapide possible avec les CROSS, sans retarder l’envoi de moyens adaptés à la situation d’urgence.

 ♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Dernière NEWS !

Soutien financier à la SNSM. Manuel Valls a annoncé ce jeudi que l’État allait s’engager plus fortement auprès de la SNSM.

Pour cette année, une enveloppe d’1,5 million d’euros va être ajoutée à la dotation de 2,3 millions d’euros habituellement versée.

Le Premier ministre a également annoncé qu’un amendement au projet de réforme territoriale pourrait être déposé. Il concernerait le financement du sauvetage en mer et, plus précisément, permettrait aux collectivités de continuer à verser des subventions à la SNSM.

(source : Le Télégramme)

TRIAGOZ

Au sortir de la guerre de Crimée, la France veut créer des lignes régulières de paquebots à vapeur. Il est urgent de baliser les chenaux d’accès.
C’est le décret impérial du 12 mai 1860 (sous Napoléon III) qui fixe la construction de plusieurs phares sur le littoral français dont celui qui doit signaler la route entre Perros-Guirec et la baie de Morlaix.

(N’oubliez pas de cliquer sur les images pour les agrandir)

Entre 1861 et 1864, une tour de 29 mètres de haut est érigée sur un îlot du plateau des Triagoz (1) (l’îlot de Gwen Braz) cerné par des roches sur lesquelles la houle brise presque en permanence.

Exif_JPEG_PICTURE

palan et gabarreSa construction est dirigée par les ingénieurs Dujardin et Pelau. Le rocher est arasé afin de construire un abri pour les ouvriers. Deux palans servent à débarquer le matériel et les pierres de taille (granit). La tour carrée est construite sur une base rocheuse qui s’élève à 8 mètres au-dessus des hautes mers.

Gravure (source : Gallica-Bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France – ” Procédés et matériaux de construction…. Outillage et organisation des chantiers / A. Debauve,…” page 118)

C’est un édifice en granit (de Ploumanac’h et l’île Grande) de 8 mètres de côté extérieur sur 20 mètres de haut. L’atelier de taillage se situe à terre (à 21 km du chantier) et le transport se fait par gabare à voile.
 phare triagoz 2
Les pièces du phare sont un vestibule et des salles voûtées, aménagées en chambres pour les deux gardiens et l’ingénieur. Une saillie en demi-cercle contient l’escalier. L’échauguette (qui a servi de cuisine) lui fait face. Un magasin de lampes et huile se situe au dernier étage.
 Exif_JPEG_PICTUREgetatt (11)

Le phare est présenté à l’Exposition Universelle de Paris en 1867.

Coordonnées géographiques :
48°52,285 N – 03°38,797 W (WGS 84)
Historique
1864 (15 novembre) – Allumage du feu fixe blanc varié par des éclats alternativement blancs et rouges toutes les 30 secondes. Cloche de brume. Combustible : huile végétale
1875 – Combustible : huile minérale
1885 (1er janvier) – Modification du feu, secteur rouge.
1904 (octobre) – renforcement du feu, incandescence par le pétrole
1924 – nouvel appareil plus puissant ; feu blanc à 2 occultations 8 secondes focale 0,92 m à 1 secteur rouge.
1948 – feu à 2 occultations toutes les 6 secondes, secteurs blanc et rouge, focale 0,70 m
1981 (juillet) – Électrification –
1984 (avril) – Automatisationfin du gardiennage
1985 – Le feu est automatisé par aérogénérateur installé sur une nouvelle lanterne.

getattHPIM0636.JPG

Le phare a perdu sa lanterne lors de l’installation de l’aérogénérateur.
A gauche, l’ancienne lanterne, avec son optique, est exposée à la subdivision des phares et balises de Lézardrieux.
A droite la nouvelle lanterne

 

 

 

Description technique
Construction : 1861-1864
Allumage : 15 novembre 1864.
Hauteur : 29 m.
Description : Tour carrée avec cage d’escalier en saillie semi-circulaire sur le côté, en maçonnerie de pierres de taille.
Actuellement :
Feu : deux éclats groupés toute les six secondes
Optique : horizon , optique de focale 0,25 m en verre taillé. Feu d’horizon 360°. Feu à 2 occultations groupées 6 secondes. Lampe halo 180 watts. 1 aérogénérateur – Coût : 252 700 F
L’appareil de troisième ordre produit un feu fixe varié de 30 en 30 secondes par des éclats alternativement blancs et rouges. Coût 35 000F.
Cloche pour temps de brume.
De nuit, le phare montre un feu blanc (2 occ. 6 sec.) avec un secteur rouge de 339 ° à 010 ° qui couvre les dangers du plateau du Crapaud.
Portée : 14,5 milles dans le secteur blanc (2) et 11 milles dans le secteur rouge (2)

(1) A 4,6 mille dans le N.W. de l’Ile Grande – Le plateau des Triagoz s’étend sur 2,1 mille du S.W. au N.E
(2) Secteur blanc et secteur rouge : Un feu à secteurs est un balisage lumineux (phare ou feu) qui est utilisé pour guider de nuit les navires dans un chenal cerné de dangers (écueils, absence de fonds). Le faisceau lumineux change de couleur selon l’endroit d’où il est observé.

Exif_JPEG_PICTUREExif_JPEG_PICTURE

Exif_JPEG_PICTUREExif_JPEG_PICTURE
 Exif_JPEG_PICTURE
Propriété de l’état, l’état général ne cesse malheureusement de se dégrader…

ACCUEIL

TOUS AU BAR

Les députés européens ont débattu début mars à Strasbourg, de la préservation du bar au niveau européen.

Alain Cadec,Président de la Commission de la Pêche du Parlement Européen, propose la mise sous quota de cette espèce et l’augmentation de la taille minimale de capture à 40cm. Il salue le fait que seuls les pêcheurs récréatifs français ont décidé d’augmenter la taille minimum de capture à 42 cm.

Les deux cibles mises en évidence sont les chaluts pélagiques et la pêche de plaisance (qui, à elle seule, représente 30% des captures à l échelle européenne).

Par contre, Alain Cadec estime que la mesure proposée par cette Commission de limiter la pêche du bar à un individu par jour et par pêcheurplaisancier est une mesure scandaleuse et aberrante.

Au niveau français la FNPPSF (Fédération Nationale des Pêcheurs  Plaisanciers et Sportifs de France)bars propose :

– Que la taille du bar soit fixée à 42 cm pour tous (professionnels et pêcheurs de loisir)

– Que la pêche soit interdite du 1er février au 31 mars pour respecter le repos biologique de l’espèce lors de sa période de reproduction.

La FNPPSF est ouverte à toute discussion pour étudier d’éventuelles mesures raisonnables visant à lutter contre le braconnage.

Un plan de gestion sera présenté au Conseil des Ministres les 15 et 16 décembre 2014 pour une mise en place dès le 1er janvier 2015.

http://www.lemarin.fr/articles/detail/items/la-limite-a-un-bar-par-jour-inacceptable-pour-les-plaisanciers.html

ACCUEIL

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

La Lou-Anne

La randonnéAfficheLA2014e, dont ce sera la 11e édition, attire désormais quelque 800 vététistes et 400 marcheurs, un succès qui permet au club de reverser chaque année entre 3.000 et 3.500 € à des familles et des associations d’enfants handicapés. Cette année, quatre circuits VTT avec de nouveaux tracés de 25 à 61 km sont proposés. Il y aura aussi un circuit de VTC plus familial et la Rando kids encadrée pour les enfants âgés de 7 à 10 ans. Quant aux marcheurs, ils auront le choix entre trois parcours de 7, 11 et 15 km. Deux points de ravitaillement avec animation musicale sont prévus sur les circuits

Les bénéfices seront reversés à des associations aidant les enfants handicapés.

Contacts Tél. 06.79.67.66.68 ou le 06.32.00.23.39 ou également le 06.11.70.33.15 ; e-mail, vtt.pb@orange.fr

© Le Télégramme – Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/pleumeur-bodou/lou-anne-un-appel-aux-benevoles-08-10-2014-10377007.php

 

 

 

 

 

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Exposition à la Médiathèque de Lannion

Ne manquez surtout pas l’ExpositionPoint de vue
à la Médiathèque de Lannion
du 10 octobre au 5 novembre 2014

 

Bernard Alain BRUX* éblouit, par son interprétation du “cloud”,  la chapelle Sainte Anne de Lannion.

1636 personnages de papiers (découpés dans les pages de plus 700 journaux quotidiens) sont suspendus et minutieusement répartis en 37 plans sur 10 mètres de long, 6 mètres de large et 7 mètres de haut. Tout a été réalisé au sol avec le concours de bras, de canne géante, de crochets, de 9 500 m de filins et cordages pour installer les personnages.

a2

“A chacun de les découvrir au gré de sa déambulation et d’y voir ce qu’il veut : le spectateur est ici interrogé à son tour sur son rapport au monde médiatique.”

* Diplômé des Arts Décoratifs de Paris,  Bernard Alain BRUX a exercé le métier de designer industriel. Son travail sur l’objet, la fonction, la lumière, a trouvé aujourd’hui un prolongement plus libre dans l’art et le texte.

Contact : Bernard Alain BRUX (Ile-Grande)
Tél. : 06.65.26.30.77
mail : contact.brux@sfr.fr

  Vous ne regretterez pas d’être entré dans l’imaginaire de l’artiste en allant visiter cette exposition originale et géniale !

a6

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

“TY PUCES 2014” donne de ses nouvelles !

Son succès est indéniable…

  • tant en raison de l’augmentation du nombre des exposants (61cette année contre 30 en 2013 !)
  • que de l’afflux des curieux-acheteurs potentiels qui n’ont cessé de se diversifier (promeneurs, amoureux de l’île-Grande, chineurs) tout au long de la journée.

Les “Puces à domicile” ont permis à nos visiteurs d’attiser leur curiosité et…

  •  d’entrer dans les jardins des maisons qu’ils ne peuvent approcher ordinairement.
009 076

109

114
  •    de suivre un parcours jalonné d’exposants le long de la route

 

081 104
  •   de se réjouir de la diversité des articles proposés (vêtements, bibelots vaisselle, objets anciens) intéressants, amusants, surprenants…
013 035
038 010
025 055

Mille “Mercis” aux organisateurs d’avoir contribué encore à promouvoir “notre” île !

Merci aux exposants des s’être démarqués par l’originalité de leurs objets qui ont suscité beaucoup d’intérêt et l’accueil sympathique qu’ils ont réservé aux chineurs !

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣