Coques et Palourdes

Les gardes jurés du comité des pêches ont remarqué un nombre important de pêcheurs de coques et palourdes sur le gisement de Goaz-Trez/Toëno situé entre les communes de Trébeurden et de Pleumeur-Bodou, malgré sa fermeture saisonnière.

 

En effet, la récolte des coques et palourdes est interdite sur ce gisement

du 1er novembre au 31 mars

 

Les pratiquants ne respectent pas cette mesure mise en place fin 2017 pour le repos biologique des coquillages.

 

Par arrêté préfectoral du 21/12/2017 consultable en Mairie,

et à des fins de repos biologique

la pêche des coques et palourdes est interdite

du 1er novembre de chaque année

au 31 mars de l’année suivante

sur le gisement de Goas-Treiz et de l’île-Grande

Illustrations : Yann Souche, Agence des Aires Marines Protégées – Données cartographiques IGN

 

ACCUEIL

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

BAR : MESURES 2020

Mesures 2020

pour le bar…

 

Rapport de J. Kiffer Président de la FNPP – (18 décembre 2019)

 

Nous avions demandé un quota journalier de 3 bars par jour et par pêcheur en attendant la mise en place d’un quota mensuel plus adapté à nos activités.

 

Ce sera 2 bars par jour et par pêcheur sur l’ensemble des zones ainsi en a décidé le Conseil des Ministres des Pêches.

 

Même si ce compromis, pris dans l’urgence et applicable dès le mois suivant, comporte quelques allègements, il ne correspond pas vraiment à nos attentes parfaitement légitimes et respectueuses de la ressource.

 

Nous allons continuer notre combat pour la mise en place d’un quota mensuel dans le cadre du plan pluriannuel voté en 2019.

 

Texte en cours d’officialisation 

 

Bar nordique Dans les pêcheries récréatives, y compris depuis la côte, dans les divisions CIEM 4b, 4c, 6a, 7a à 7k  :

 

a) Du 1er janvier au 29 février et du 1er au 31 décembre 2020, seule la pêche avec remise à l’eau avec une canne ou une ligne à main pour le bar européen est autorisée. Pendant cette période, il est interdit de conserver, de déplacer, de transborder ou de débarquer des bars européens capturés dans cette zone ;

 

b) Du 1er mars au 30 novembre 2020, au plus deux spécimens de bar européen peuvent être capturés et conservés par pêcheur et par jour. Cette disposition ne s’applique pas aux filets fixes, qui ne doivent pas capturer ni retenir le bar européen pendant cette période. La taille minimale du bar européen conservé doit être de 42 cm.

 

 

 Bar sud/Golfe de Gascogne Dans les pêcheries récréatives des divisions CIEM 8a et 8b, un maximum de deux spécimens de bar européen peut être capturé et conservé par pêcheur et par jour. Cette disposition ne s’applique pas aux filets fixes, qui ne doivent pas capturer ni retenir le bar européen pendant cette période. La taille minimale du bar européen conservé doit être de 42 cm. »                                                                                                                        

ACCUEIL

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Jean-Pierre

 

Voilà qu’à nouveau, en soirée,

la vieille garde s’est réunie au quai,

 

à Saint-Sauveur,

 

mais, aujourd’hui, tu n’es pas là…

assis sur ta pierre.

Chacun te dépeint comme le Jean-Pierre bavard, émotif, fougueux, coléreux, enthousiaste, rieur…

Les anecdotes ne manquent pas sur l’énergie que tu déploies dans les discussions, les repas conviviaux dont tu animes les débats… les franches rigolades au montage des barnums, les amicales prises de bec dans ce groupe de dévoués bénévoles de l’APPB dont tu as fait partie, sans faillir !

Tu as contribué énergiquement à la réussite des fêtes de l’association.

Le Jean-Pierre enflammé, passionné qui prend la mer, part à l’assaut des vagues, se joue des rochers, n’a peur de rien.

 

C’est en riant que tu nous décris une de tes récentes aventures où, tu te démènes aux Peignes, parmi les déferlantes ! tu te rattrapes, tu t’accroches,  et tu t’en sors ! 

 

Et ce regard noir que tu nous lançais en remontant ton annexe les fois où tu «faisais une bredouille».

 

Que ce soit la terre, le ciel ou l’eau, tout a été ton terrain de jeu.

 

L’ami Jean Pierre, tu nous manques

Les obsèques de Jean-Pierre se tiendront

mercredi 18 décembre 2019

à 10h30

en l’Église de TRÉBEURDEN

Visites à partir de dimanche 15 décembre au funérarium de la Chênaie

Nos sincères condoléances à toute sa famille.

ACCUEIL

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Embarque a Treb

Du 25 au 27 octobre 2019

au Sémaphore de Trébeurden

4ème festival du monde sous-marin

Pour connaître

le déroulement du Festival,

 

 

 

 

Téléchargez le PDF

(en fin d’article)

 

 

 

 

ou

 

 

 

 

Faites défiler chaque journée

en cliquant

sur les flèches

de l’image ci-dessous

afficheTreb 2019

Challenge jeunes 10-14 ans

Construis ton court-métrage sous-marin

à l’accueil de la Mairie de Trébeurden

ou, par mail à embarquetreb@gmail.com

ACCUEIL

Fête de la mer 2019

ASSOCIATION DES PLAISANCIERS

DE PLEUMEUR-BODOU

FÊTE DE LA MER de l’ILE-GRANDE

(Pleumeur-Bodou)

 

DIMANCHE 28 Juillet 2019

 

Au port de Saint-Sauveur      

 

Parking

 

Au cœur de notre belle île bretonne,

se déroule chaque été la grande Fête des plaisanciers de l’Ile-Grande

 

Attendue avec impatience, elle est l’évènement fort de la saison.

Pour cette 40ème Fête de la mer, 

l’APPB met les bouchées doubles

11 h

Messe en plein air

12h30

OMCL – Musique bretonne

 

12h30

et

19h30

Restauration sur place

  • Saucisses-Frites ou Sardines-Frites ou Crevettes-mayonnaise*
  • Barquette de frites*
  • Far breton, crêpes*

*Achat des tickets-repas à la billetterie

  • Buvette

Musique, chants et danses

 

Tout au long de la journée,

animation musicale

14h

« KOROLL DIGOROLL  »  groupe de danses bretonne du Trégor

15h30

« OMCL » *  – Musique bretonne

*Office Municipal de la culture et des Loisirs de Pleumeur-Bodou

16h30

« CELTIC BREIZH »

18h

« SOUS LE VENT DES ÎLES », Chants de marins du groupe île-grandais 

21h30

« MALTAVERN  » Groupe de rock/folk celtic

lien vers le site du groupe Maltavern

Toute la journée aussi

  • Pêche à la ligne,
  • Promenade en mer gratuite à partir de 13 h environ,

 

  • Vannier (vente et démonstration),
  • Boutique de sacs « Armoribreizh »,
  • Exposition-vente «La Croisée des Arts » (œuvres d’artistes locaux : peintures, sculptures, bijoux, objets divers),

Présence de la SNSM : Boutique et bateaux de sauvetage ; démonstration de sauvetage devant le port de Saint Sauveur

Venez nombreux !

ACCUEIL

 ♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Visite des ports 2019 (CR)

Compte- rendu de visite des ports

du 9/07/2019

Port St Sauveur

–     Vieille planche à voile à débarrasser.

–     Nettoyage espaces verts.

–    Rack annexe vide inaccessible (annexes posées devant). Solution possible, le déplacer au milieu ou en rajouter un autre en parallèle.

–     Enlever vieux pied de rack qui dépasse du sol.

 

Prat

–    Prise de rdv à faire avec assos de plaisanciers pour estimer si besoin de remplacer un espar d’entrée au Prat.

–     Vieilles chaînes à enlever près de la cale.

 

Pors Gelen

–     2 organeaux à rajouter en bas de la cale BNIG/SNSM.

–    Installation d’un rack à annexes en haut du quai nord avant le mois d’août (en stock aux services techniques) et enlèvement des cailloux accumulés par les tempêtes. Location d’une mini pelle avec BRH et godet ?

–    Remorque SNSM, est-il possible de la stocker à l’école de Kerenoc ou ailleurs dans un endroit clos ?

 

Port de Landrellec

–     Vieille chaîne et 2 corps-morts à installer pour les annexes en remplacement des anciennes.

–    Est-il possible de rajouter un gros bloc de roche en haut à droite de la cale pour créer une marche et faciliter l’accès à la plage ?

–     Nettoyage espaces verts.

–     Ardoises de rive à remplacer sur la maison du port.

ACCUEIL
♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Projet d’arrêté sur le marquage des prises

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Ministère de l’agriculture et de l’alimentation

 

Arrêté modifiant l’arrêté du 17 mai 2011 imposant le marquage des captures effectuées dans le cadre de la pêche maritime de loisir

 

 

Le Ministre de l’agriculture et de l’alimentation,

VU     le règlement (CE) n° 850/98 du Conseil du 30 mars 1998 visant à la conservation des ressources de  pêche  par  le  biais  de  mesures  techniques de  protection des  juvéniles d’organismes marins ;

VU     le règlement (CE) n° 1224/2009 du Conseil du 20 novembre 2009 instituant un régime communautaire de contrôle afin d’assurer le respect des règles de la politique commune de la pêche ;

VU     le règlement (UE) n° 404/2011 de la Commission du 8 avril 2011 portant modalités d’application du règlement (CE) n° 1224/2009 du Conseil instituant un régime communautaire de contrôle afin d’assurer le respect des règles de la politique commune de la pêche ;

VU     le règlement (CE) n° 1967/2006 du Conseil du 21 décembre 2006 concernant des mesures de gestion pour l’exploitation durable des ressources halieutiques en Méditerranée et modifiant le règlement (CEE) n° 2847/93 et abrogeant le règlement (CE) n° 1626/94 ;

VU     le règlement (UE) n° 1380/2013 du Parlement européen et du Conseil du 11 décembre 2013 relatif à la politique commune de la pêche ;

VU     le règlement (UE) 2019/124 du Conseil du 30 janvier 2019 établissant, pour 2019, les possibilités de pêche pour certains stocks halieutiques et groupes de stocks halieutiques, applicables dans les eaux de l’Union et, pour les navires de pêche de l’Union, dans certaines eaux n’appartenant pas à l’Union ;

VU     le code rural et de la pêche maritime ;

VU     l’arrêté du 28 janvier 2013 déterminant la taille minimale ou le poids minimal de capture et de débarquement des poissons et autres organismes marins ;

 

ARRÊTE

 

Article 1er :

Les dispositions de l’article 3 de l’arrêté du 17 mai 2011 imposant le marquage des captures effectuées dans le cadre de la pêche maritime de loisir sont supprimées et remplacées par les dispositions suivantes :

 

Les spécimens des espèces pêchées par des pêcheurs de loisir embarqués ou des pêcheurs de loisir sous-marins pêchant à partir d’un navire sont marqués dès la mise à bord, sauf pour les spécimens qui ont vocation à être relâchés (pêcher-relâcher).

 

Pour les pêcheurs de loisir sous-marins pratiquant à partir du rivage, ce marquage doit intervenir dès qu’ils ont rejoint le rivage.

 

Pour les pêcheurs de loisir à la ligne pratiquant depuis le rivage et les pêcheurs à pied de loisir, ce marquage doit intervenir dès la capture. »

 

Article 2

Le tableau annexé à l’arrêté du 17 mai 2011 imposant le marquage des captures effectuées dans le cadre de la pêche maritime de loisir est supprimé et remplacé par le tableau suivant :

NOM COMMUN NOM SCIENTIFIQUE
Bar/loup Dicentrarchus labrax
Bonite Sarda sarda
Cabillaud Gadus morhua
Corb Sciaena umbra
Denti Dentex dentex
Dorade coryphène Coryphaena hippurus
Dorade royale Sparus aurata
Dorade rose Pagellus bogaraveo
Espadon Xiphias gladius
Espadon voilier Istiophorus platypterus
Homard Homarus gammarus
Langouste Palinurus elephas
Lieu jaune Pollachius pollachius
Lieu noir Pollachius virens

 

 

Maigre Argyrosomus regius
Makaire bleu Makaira nigricans
Maquereau * Scomber scombrus
Marlin bleu Makaira mazara
Pagre Pagrus pagrus
Rascasse rouge Scorpaena scrofa
Sar commun Diplodus sargus sargus
Sole Solea solea
Thazard/job Acanthocybium solandri
Thon albacore Thunnus albacares
Thon germon Thunnus Alalunga
Thon listao Katsuwonus pelamis
Thon obèse Thunnus obesus
Voilier de l’Atlantique Istiophorus albicans

 

(*) : Par dérogation à l’obligation de marquer les captures dès la mise à bord, le marquage du maquereau peut intervenir jusqu’avant le débarquement.

 

 

Article 3

 

Le directeur des pêches maritimes et de l’aquaculture et les préfets des régions concernés sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

 

Fait le

                                                      Pour le Ministre et par délégation

                                      Le Directeur des pêches maritimes et de l’aquaculture

                                                      F. GUEUDAR DELAHAYE

 

 

ACCUEIL
♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Compte-rendu AG CD22 2019

 

 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ordinaire 2019 du CD22 le samedi 4 Mai 2019

à Port Blanc (Commune de PENVENAN)

Président de séance : Claude BOUGAULT

 

Le Comité remercie Amicale du Bout du Quai de Port Blanc pour son accueil, en particulier son Président Francis JEGOU, ainsi que son équipe.

 

Pour participer à l’AG 2019 du CD22, plusieurs invitations ont été envoyées

 

Merci pour leur présence à

M Eric Bothorel                   Député

M Michel Deniau                 Maire de Penvénan

Mme Monique Garel          1ère Adjointe

M Jean-Yves Le Merrer    Adjoint, responsable Port, Zones de mouillages Affaire maritime

Mme Nancy Léger               Responsable Cultures marines Adjointe au chef SAMEL

M Jean Kiffer                      Président de la FNPP

au représentant de la SNSM et aux  représentants de la presse

 

 

Rapport moral du Président Claude BOUGAULT

 

L’interdiction de pêcher le bar au nord du 48ème parallèle a été le fait marquant de l’année 2018. Grâce aux interventions de la FNPP et au travail incessant de son Président Jean Kiffer, avec l’appui des élus et en particulier M Alain Cadec Président de la Commission pêche au Parlement européen, cette interdiction a été levée.

 

Nous avons été autorisés à prélever un bar, par jour et par pêcheur, les trois derniers mois de l’année.

 

Pour cette année, nous avons le droit à un bar, par jour et par pêcheur, depuis le 1er avril et jusqu’au 31 octobre. Cette situation est loin d’être suffisante !

 

Nous mettons beaucoup d’espoir dans l’adoption récente, d’un plan pluriannuel pour les eaux occidentales.

 

Concernant les espèces menacées, si notre prélèvement est significatif, un système de déclarations de prises devra être mis en place. Des quotas mensuels ou annuels seraient plus adaptés à nos activités.

 

En 2018, le thon rouge est réapparu près de nos côtes.

 

La FNPP a pu donner quelques autorisations de pêche en Kill et No Kill.

 

Il s’avère que pour 2019, les demandes d’autorisation de pêche sont en très forte augmentation. Le quota qui nous est attribué est très faible, la pêche de loisir n’ayant droit qu’à 1% du quota de la pêche professionnelle française.

 

La FNPP demande que la répartition des quotas prenne en compte notre poids économique et sociologique.

 

Rappel : la pêche de la raie brunette est toujours interdite, malgré l’évolution du régime de cette pêche avec l’abandon de la pêche scientifique.

Le requin taupe est aussi une espèce dont la pêche est interdite.

 

Pêche aux casiers

Nous déplorons de nombreux vols de casiers, surtout en juillet et août. Pour ceux qui en sont victime, il est nécessaire de signaler ces vols à la Gendarmerie, car en l’absence de plaintes, les services de l’État ne peuvent pas agir.

 

Les casiers à seiches sont interdits dans les Côtes d’Armor mais autorisés dans les départements voisins. Pour quelle raison ?

 

Le CD22 va demander à la DDTM l’abrogation de l’arrêté interdisant ces casiers.

 

Pêche à pied

Lors des grandes marées, en fonction des conditions climatiques, la fréquentation sur l’estran est estimée entre 4 000 et 10 000 personnes dans les Côtes d’Armor.

 

Je vous rappelle que depuis 2018, la Fédération a obtenu l’alignement de la taille des coques et de la palourde japonaise sur celle des professionnels, à savoir 2,7 cm pour la coque et 3,5 cm pour la palourde.

 

Le CD22 demande également que la taille de la Coquille St Jacques dans notre département, soit alignée sur celle des professionnels, à 10,2 cm.

 

Le CD22 a demandé à être informé des alertes sanitaires afin de pouvoir informer le plus rapidement possible ses adhérents.

 

Cultures marines

 

Nous sommes toujours dans l’attente d’un balisage des parcs marins respectant la règlementation ;

 

A quoi sert la règlementation si elle n’est pas appliquée ?

 

Nous avons constaté un effort des ostréiculteurs concernant le nettoyage des parcs.

 

Nous avons des inquiétudes concernant l’attribution de nouvelles concessions de cultures marines. Dans certains secteurs, nous avons atteint la limite du supportable !

 

A noter que dans le document de stratégie départementale de gestion du domaine public maritime naturel, la DDTM affirme sa volonté de maintenir une cohabitation harmonieuse des activités en relation avec l’usage du DPMn, sans omettre un développement économique respectueux des milieux naturels.

 

Portuaire

La proposition du Vice Président du Département M  de Chaisemartin, de créer des SPL qui mutualiseraient les ports départementaux par bassin de navigation, a inquiété certaines associations.

 

C’est le cas, par exemple à Pléneuf Val André, qui voit dans ce projet, que les ports bien gérés, locomotives financières, vont devoir tirer les wagons qui sont à la traine.

 

M de Chaisemartin a répondu que ce projet ne verrait pas le jour dans l’immédiat. Pour le mettre en place il faudrait que le projet entre ports  soit « gagnant-gagnant ».

 

Après rencontre de différents élus, il est évident que ceux qui ont des ports bien gérés, n’approuvent pas cette proposition.

 

Zones de mouillages et mouillages individuels

Lors du comité de suivi du 22 mars 2019, nous avons évoqué ce sujet. Il y a 4000 mouillages dans les Côtes d’Armor dont 3000 en ZMEL (Zone de Mouillage et d’Equipements Légers).

 

Huit communes concentrent 90% des mouillages individuels.

 

La DDTM souhaite porter un effort particulier sur ces communes, afin de les inciter à créer des ZMEL. Une procédure est en cours pour recenser les mouillages illégaux.

 

M Piquet, Adjoint de M. Mangan, Directeur du SAMEL (Service Aménagement et Littoral), nous a indiqué que les plaisanciers peuvent se substituer à la commune pour la gestion des ZMEL et que l’État participera financièrement, à la hauteur de 80% du montant de l’étude.

 

Contrôle en 2018

273 PV concernant principalement la pêche à pied, ont été dressés (non respect des tailles de captures : coquilles St Jacques, ormeaux…).

 

La plupart de ces infractions font l’objet de transaction financière.

 

Le CD22 rappelle sa position concernant les garde-jurés, ils devraient se concentrer sur le contrôle des pêcheurs à pied professionnels. Cela éviterait tout conflit d’intérêt.

 

Sécurité

En 2018, le CROSS Corsen a coordonné 1366 opérations dont 456 dans les Côtes d’Armor.

– 91,8% se déroulent en zone côtière.

– 70 interventions avec mise en danger de la vie humaine, dont 9 décès.

L’isolement par la marée est en augmentation.

 

Attention à bien respecter les règles de sécurité. Depuis début 2019, nous avons eu a déploré 2 décès pendant les grandes marées ( à Binic-Etables sur mer et à Erquy). Il s’agissait de pêcheurs locaux.

 

N’oubliez pas la SNSM, ils ont besoin de notre solidarité. N’attendez pas d’avoir besoin de leur aide, pour penser à eux.

 

Déconstruction des bateaux

Depuis 2019, celle-ci est gratuite. Seul le transport sur site agrée sera à votre charge.

En contrepartie, la déconstruction est financée par une taxe sur les bateaux neufs et un prélèvement sur la DAFN qui a entrainé le gel du coefficient de vétusté appliquée sur celle-ci.

 

Enfin je vous rappelle que le CD22 participe :

  • au comité de suivi à la DDTM
  • aux réunions organisées par la Préfecture et Sous Préfecture
  • aux Conseils portuaires départementaux
  • au Comité de suivi des éoliennes en Baie de St Brieuc
  • au groupe de liaison Paimpol-Bréhat, concernant les essais d’hydroliennes.

 

HydroQuest et les constructions mécaniques de Normandie viennent d’installer une hydrolienne afin de la valider en condition réelle avec raccordement au réseau EDF

  • qu’il est membre du Comité consultatif des 7 îles (actuellement certains de nos adhérents participent aux groupes de travail concernant l’extension prévue de la réserve des 7 iles).
  • nous restons vigilants, concernant l’extraction de sable en Baie de Lannion.

Ce projet est-il définitivement abandonné ?

 

Le CD22 participe régulièrement aux Comités directeur et Congrès FNPP Un Guide des bonnes pratiques 2019 Côtes d’Armor sera édité

 

Après la partie statutaire, la parole à nos invités,

  • Monsieur le député Eric Bothorel, confirme l’annulation du projet extraction de sable sur la baie de Lannion, il intervient également sur la vigilance à apporter sur les futures décisions suite au Brexit. Il est membre de la commission pêche au Parlement. Cette commission a reçu en 2018 M Alain Cadec au sujet de la pêche du bar et la délimitation du 48ème parallèle.
  • Jean Kiffer intervient sur les actions contre les décisions européennes concernant la pêche au bar et précise les conditions pour la pêche au thon inadmissible a l’heure actuelle : 1% pour la pêche de loisir, quelques % pour les artisans pêcheurs, et 90 % pour les pêcheurs Sétois. Et à ce sujet, la fédération compte adresser un courrier à tous les députés afin de dénoncer auprès du ministre, responsable de la pêche, l’incohérence de cette répartition et de la faire modifier.
  • Intervention de Madame Nancy Léger, qui répond aux points évoqués lors du  rapport moral de Claude Bougault :
  • sur la pêche au thon : Rappel de la réglementation contraignante mais nécessaire, avec application renforcée des contrôles en mer et également sur la pêche au bar. Madame Nancy Léger informe qu’elle a apportée le règlement de la Pêche Plaisance en Côtes d’Armor mis à jour à la date d’AVRIL 2019 (il sera joint au compte rendu de cette assemblée générale)
  • sur les cultures marines : effort fait par l’administration pour appliquer l’arrêté du 3 octobre 2018, portant « Schéma des Structures des Cultures Marines » c’est le document qui cadre toutes les cultures marines dans le département.(SDS,visible sur le site de la Préfecture des Côtes d’Armor >Politique Publiques>Mer Littoral) Les extensions de Parcs vont être limitées suite aux contraintes existantes par « un Schéma de mise en valeur de la mer Trégor-Goëlo ».
  • sur le nettoyage des parcs : Depuis 2016, Trois agents de l’état ont pour mission de faire respecter la réglementation : des premiers courriers sont adressés aux professionnels pour faire respecter leurs obligations, suivie d’une mise en demeure  si » pas suivi d’effets » et enfin sanction, souvent pécuniaire (première grosse amande adressée depuis trente ans).
  • sur le balisage : Des fonds vont être débloqués pour remettre en état les balisages des parcs. Les travaux ont été validés par les phares et balises.sur les ZMEL : actuellement l’état veut se désengager de la gestion de corps mort individuels, il incite à créer des ZMEL (Zone de Mouillage et d’Equipements Légers) gérées, soit par les communes ou soit par les associations de pêcheurs ; on envisage également des ZMEL pour professionnels gérées par les comités de pêche. Beaucoup de contrôles de mouillages cet été,
  • il a été remarqué que un mouillage sur deux n’avait pas d’autorisation : il est demandé de régulariser son AOT (Autorisation de Mouillage Temporaire).
  • sur la pêche a pied : Beaucoup de contrôle lors des dernières marées et beaucoup d’infractions. La Préfecture a adressé la réglementation à toutes les mairies pour diffusion très large auprès des offices de tourisme. Madame Léger reconnaît le travail d’information faite par nos associations en diffusant prés de 7000 « guides pratiques » par an et la vente de nos « pieds à coulisse » pour le respect des tailles minimales.
  • sur la Sécurité en mer : Rappel de vérifier son moteur après hivernage ainsi que son matériel de sécurité. D’avoir sur son téléphone enregistrer le « 196 » qui joint directement le CROSS et facilite les recherches en mer par la géolocalisation. Sur le sujet, JJ Prigent intervient pour expliquer le « HOMING » des appareils VHF. On rappelle également la vigilance à la marée lors des pêche dans l’estran : déjà deux accidents cette année. Penser à prévenir ses proches lors de sorties en mer. Elle a rappelé l’importance de porter un gilet de sauvetage.
  • Intervention de Camille Mangel  (Perros-Guirec) sur sa préoccupation de l’extention de la réserve des 7 Iles : Madame Léger rappelle qu’une décision Européenne demande à la France d’étendre ses réserves naturelles. Sous la direction de la sous-préfecture de Lannion, un diagnostic de l’ensemble des activités qui se passe sur zone est étudié avec tous les acteurs concernés. Les résultats et conclusions seront rendus pour  le 30 septembre 2019.
  • Intervention du Maire de Penvénan sur l’augmentation des remorques bateau qui encombrent les parkings. Il se pose la question : quelle décision municipale prendre sur ce problème ?
  • Intervention de Jean Kiffer.
  • Notre Président fait le point sur les dernières décisions sur la pêche au bar.
  • Sur le thon déjà 10 associations des Côtes d’Armor sont inscrites. Malgré l’augmentation du quota global de prises de 10%, cela ne suffira pas pour contenter tous les pêcheurs, donc objectif des prochaines années, se battre pour se voir attribuer un pourcentage plus important.
  • Sur l’accidentologie : l’Administration donne dorénavant accès à un site le « SNOSAN » sur l’accidentologie : il apporte des données chiffrées très intéressante et qui permettront de travailler sur ce sujet : on apprend par exemple que la grande majorité des incidents se déroule dans la bande des 300 mètres.
  • Jean Kiffer annonce l’annulation du Comité Directeur du 8 juin à ST Brice pour question logistique, le prochain aura lieu le 12 Octobre 2019.

 

A la fin de la réunion, le président de l’Amicale de Port Blanc, Francis JEGOU, remet un chèque de Don au représentant de l’antenne locale SNSM de Ploumanac’h.

Fin de l’AG à 12H.

Un Pot de l’amitié a réuni tous les participants, puis une cinquantaine d’entre nous s’est retrouvé au restaurant pour partager un repas convivial.

 

Merci à l’AMICALE DU BOUT DU QUAI de PORT BLANC pour son excellente organisation.