Un paquebot géant à Saint-Nazaire

Le port de Saint-Nazaire

Animé par la curiosité, le visiteur ne manque pas de remarquer, dans le port de Saint-Nazaire, la présence des fameux “bateaux russes” qui ont récemment défrayé la chronique et celle du Bélem qui se refait annuellement une beauté.

2. Vladivostok 1. Sébastopol

 

 

 

 

3a. Belem carénage

Dans ce quartier du port, l’ancienne base sous-marine (un bunker de la seconde guerre mondiale) est le point de départ de la visite commentée.

bassin

 Les Chantiers navals STX

C’est principalement en bus que se fera la découverte des Chantiers navals ticket visite(150 hectares au bord de la Loire) mais deux sites, toutefois, recevront le groupe de visiteurs : un hangar destiné à l’assemblage de panneaux et la “cale d’assemblage du navire” où, bloc après bloc, le puzzle sera reconstitué pour former un navire.

Un premier paquebot géant (l’Oasis 3) y est actuellement en construction.

 

Pour obtenir des marchés, une compétition très serrée s’engage entre le chantier naval STX et ses concurrents européens. Des périodes difficiles alternent avec d’autres plus favorables.

 

La dernière s’est amorcée fin 2012 grâce à la commande d’un premier paquebot géant de la classe Oasis of the Seas par l’entreprise américano-norvégienne RCCL (Royal Caribbean Cruise Line). Au chantier, il porte le nom d'”A34” (nom de code du troisième paquebot de classe “Oasis”..).

40 000 tonnes d’acier sont nécessaires pour la confection de ses 19 ponts !
Des centaines de plaques d’acier sont entreposées à l’air libre avant d’être nettoyées, poncées puis façonnées et assemblées. C’est le 23 septembre 2013 qu’a été découpée la première tôle.

 

Sur les aires extérieures de stockage, le visiteur tente de déchiffrer des inscriptions 1. inscription envers
qui se présentent à l’envers sur d’immenses pièces métalliques en cours de montage !

A34 : nom de code de l’Oasis 3

231 T : poids de la pièce

 

Dans l’atelier de soudure, et afin que les ouvriers n’aient pas à travailler les bras en l’air, les pièces métalliques à assembler sont encore “tête en bas”.

En parallèle au travail réalisé en bureau d’étude, soudeurs, tôliers et charpentiers-fer élaborent des dizaines de « caissons » métalliques de 20 m sur 20 m. Ces caissons sont ensuite réunis pour constituer des blocs de 1 000 tonnes (et les écritures sont désormais à l’endroit !).
Le numéro est visible sur tous les blocs et sous-ensembles qui, une fois assemblés, constitueront la coque du navire.

7. bloc élémentLes blocs attendent, dans l’aire de prémontage, que le TGP (très grand portique) les dépose dans la cale d’assemblage (parallèle à cette aire).

8. tinsC’est le 9 mai 2014 que le premier bloc du fond de la coque a été déposé sur des “tins” dont la hauteur et la disposition sont calculées au millimètre près.

 

Cela donne lieu à une cérémonie au cours de laquelle la coutume prévoit qu’une pièce d’or (ou une médaille) soit soudée dans un tube au fond de la cale, afin de porter chance au navire.

 

Le Très Grand Portique peut soulever des blocs (pouvant peser jusqu’à 1 300 tonnes) pour les déposer dans la cale d’assemblage.

 

Petit à petit, la coque grandit, bloc après bloc…

20141018141216_m_A34 022 05 09 2014 (113)cap sur l'étrave

Cette coque, large de 66 mètres, est désormais bien visible.

11. élément dans cale
Le navire mesurera 361 mètres entre la proue et la poupe. Sa hauteur sera celle d’un immeuble de 25 étages (72 mètres).

L’Oasis prévoit d’embarquer jusqu’à 6 360 passagers dans quelque 2 700 cabines et comptera 2 100 membres d’équipage. Cette petite ville sur l’eau naviguera à 40 km/h grâce à des moteurs diesel de 133 000 chevaux.
Ce paquebot géant, c’est surtout dix millions d’heures de travail pour les salariés des chantiers et sous-traitants nazairiens. Et un chèque global de près d’un milliard d’euros signé par l’acquéreur.
Il doit être livré mi-2016.

Le devenir des chantiers navals

Un second “plus grand paquebot du monde” (dont la longueur sera supérieure d’un mètre au précédent), commandé également par la filiale du groupe Royal Caribbean Cruises doit être livré en 2018.

 

En décembre 2014, Une lettre d’intention est signée, par une autre filiale de l’armateur américain Royal Caribbean Cruises. Ce document, préalable à un acte d’achat, porte sur une commande de deux nouveaux paquebots pour 1,2 milliards d’euros.

 

De plus, l’entreprise STX se diversifie depuis deux ans dans les énergies marines renouvelables. “Anemos”, usine du futur du 20 millions d’euros, fabriquera dès le printemps 2015, des éléments d’éoliennes offshore, des sous-stations électriques, des fondations, et des matériels pour le houlomoteur et l’hydrolien.

12. projet Anemosen savoir plus sur l’usine ANEMOS :              http://snactu.fr/?p=87

 

Les chantiers de Saint-Nazaire sont détenus à 33,3% par l’État français et à 66,6% par le groupe coréen STX Business (qui envisage de se désengager).

 ACCUEIL

  ♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣ 

SALUT HERVÉ

Hervé ! L’Île-Grande va devoir faire sans toi…hervé

Toi, membre de la fratrie Choquer, digne héritier du Gros Mimi, notre pote à tous, celui qui -par son sens de la fête- nous a laissé des souvenirs impérissables…

Personnage aux multiples facettes, ta faculté d’adaptation t’a permis d’exercer tant de métiers, de te lancer dans tant d’aventures, de te fondre si parfaitement dans d’autres cultures.

Amoureux de la mer, tu as assouvi cette passion, avec tes amis pêcheurs, tout autour de ton île et t’es même risqué à traverser l’Atlantique !

Commerçant dans l’âme, tu t’es aussi bien adapté au travail nocturne à “La Cahute” qu’à celui de négociateur dans différents domaines.

Ceux qui t’ont connu à Essaouira peuvent attester de ton intégration au sein du peuple marocain.

L’Île-Grande est ton berceau, Essaouira ton deuxième port d’attache.

Chacun de nous aurait aimé oser ce que tu as entrepris !visage 2

Ces quatre dernières années, ta lucidité et tes efforts ont été pour nous tous une leçon de courage.

En ce moment difficile, nous pensons particulièrement à toute ta famille.

Cérémonie : Lundi matin 24 novembre 2014 à 10 h 30 à l’Église de l’île-Grande

 visage3

 

ACCUEIL

 ♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

RESTAURATION D’UNE MG TD

Dans un garage de Pleumeur-Bodou, les deux Patrick, passionnés et minutieux, ont achevé la restauration d’une superbe MG TD de 1952.
119

 

 

 

 

 

 

Pour la réfection de cette voiture, il faut compter 1 500 heures de travail :
• 200 heures de démontage,
• 900 heures de carrosserie,
• une centaine d’heures pour le moteur,
• 300 heures de remontage.

610

 

 

 

 

12

13

 

 

 

 

 

14
Historique de la Midget TD

En novembre 1949, MG annonce la mise en production de la MIDGET TD, remplaçante de la Midget TC.
Dans la lignée des roadsters typiquement anglais, la TD sera remodelée afin d’apporter plus de confort à des nouveaux clients toujours plus exigeants.
C’est sur un nouveau châssis, développé à partir de celui de la berline Type Y que MG monte le moteur XPAG de la TC. La TD inaugure une nouvelle suspension avant à roues indépendantes, composée de deux triangles et ressorts hélicoïdaux, au lieu des ressorts à lames.
Des roues tôles remplacent les roues fils, une première sur une MG, ainsi que des pare-chocs, montés pour la première fois sur la Midget TD. C’est également l’abandon de la direction à boitier au profit d’une direction à crémaillère.
Autre innovation pour répondre à la demande du marché US, la conduite à gauche est proposée pour la première fois sur une MG.
Comme sa devancière en son temps, la TD s’avère un succès commercial dès son lancement et permet d’augmenter sensiblement les ventes de MG, en particulier vers les USA.
En fin 1952, les ventes de TD commencent à décroître, mais déjà une voiture construite sur une base de châssis de TD codée EX 175 (la future MGA) est en projet pour la remplacer. La fin de la production de la TD s’achèvera en Août 1953 sur un total de 29915 exemplaires.
Entre-temps, MG entre dans la British Motor Corporation, et ses dirigeants on rejeté le lancement du projet EX175.
Les lignes vieillissantes de la TD seront remodelées pour donner naissance à la Midget TF.

La TD en compétition :
En 1952, la voiture du record équipé du moteur XPAG atteindra 305 km/h sur une distance de plus de 5 Kms. Le moteur était alimenté par un gros compresseur aspirant 2 carburateurs SU.

tabl. carac.

ACCUEIL

  ♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Belle prise !

Il est long de 72 cm, pèse 2.8 kg.

C’est un magnifique bar pêché à la canne, aujourd’hui, par Philippe.

Le secret ? Il a attiré ce mastodonte en appâtant aux vers.

bar Philippe

Toutes nos félicitations au pêcheur !

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Liberté quand tu nous tiens

Il y a toujours eu un vent de liberté à l’île-Grande… qui permet de rompre ses chaînes et de filer au gré du vent ! Pas étonnant que les bateaux s’y mettent. Auteur : Éric, libre-penseur !

En ce lundi matin, pas de répit pour les bateaux épris de liberté !

WP_20141013_11_27_25_Pro

Aujourd’hui, quelques bénévoles de l’A.P.P.B ont pris la direction du Toeno pour un bateau “Beneteau – Flyer, Open 500” dont les bouts se sont rompus. Les dégâts sont minimes.

WP_20141013_11_18_09_Pro

 

 

Le renflouement sera très certainement effectué dans l’après-midi en raison de la diminution des coefficients

(sinon, plus d’eau à cet endroit avant le 22 octobre !)

WP_20141013_11_27_47_Pro

 

WP_20141013_11_23_09_Pro

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Échouages

Deux échouages aujourd’hui (jeudi 9 octobre !)

Décidément les amarres sont mises a rude épreuve cette semaine !

Un bateau est arrivé ce matin vers sept heures et s’est échoué entre la Maison cassée et le Camping municipal.

bateau rochers2bateau rochers dessus
dégâts

Son -propriétaire, qui a été averti par le chef de port, devrait procéder lui-même à son enlèvement dans la soirée.

 20h30 ce jeudi soir : Le record est battu !

A nouveau, un bateau est parti à la dérive et s’est retrouvé, chance incroyable, à l entrée de la plage des dames, protégé par un épais matelas de goémon.

mauvaise posture profil

Les bénévoles de l APPB ont sécurisé l embarcation.

bateau sécurisé♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Collisions en chaîne !

L’hiver s’annonce difficile !

Le bateau d’Yvon est parti, cette nuit, à la dérive
les 2 boats

Les dieux, Éole et Neptune ont dirigé le misainier vers une autre bouée et, par chance, les bouts se sont emmêlés (sans faire de dégâts autour) ; le bateau errant s’est ainsi trouvé retenu sur le corps-mort 163.

bouées mêlées

De petits dégâts ont affecté le bateau rouge mais tout est rapidement rentré dans l’ordre. Il retournera à son emplacement habituel dès que le temps le permettra.

dégâts yvon

Le Peuple des dunes

Dans son n° 3408 (du 11 au 18 septembre 2014), PARIS-MATCH a publié le rassemblement île-grandais du PEUPLE DES DUNES

“De la Bretagne à l’Afrique, le Peuple des dunes est menacé”.

Match 11-17.09.2014

“Agir local, penser global” affirme le PEUPLE DES DUNES.

“Ces bretons des Côtes d’Armor ne veulent pas que le pillage généralisé aspire leur littoral pour le recracher sous forme de gratte-ciel, ponts et autres piscines géantes…”

(extrait de l’article paru dans le n° 3408 de Paris-Match)

Nous sommes reconnaissants à Paris-Match de nous avoir aidés à faire connaître notre cause.

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Echouage d’un bateau

Un bateau à la côte

Ce matin, un bateau rouge “Kirié”, a été signalé à la côte (visible de la Corniche, en direction de Trégastel, à 300 m avant le Patacca).

sur grèveboot algues

 

manillon

 

 

L’embarcation, qui était sur un corps mort (non communal) à Toul Gwen, s’est donc échouée en raison de la rupture du manillon usé !

 

 

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Contrôles en mer !

A la suite de différents problèmes dus au non respect des règles de sécurité en mer et pour clarifier des interrogations concernant les casiers,  les affaires maritimes, en visite périodique sur le secteur, effectuent des contrôles afin de faire appliquer la réglementation établie par le Préfet Maritime.

Ils procèdent, depuis vendredi, à des contrôles “sécurité” auprès des plaisanciers. (Hier, ils étaient postés devant Trébeurden). 

Il semblerait qu’ils aient également vérifié les numéros des bouées de casiers et qu’ils en aient rapatrié une quarantaine à bord de leur bateau ! S’il y en a qui cherchent leurs casiers sur le secteur, qu’ils ne perdent pas leur temps !

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣