Le Bel Espoir

Pors Gelen a vu accoster, pour la journée du jeudi 25, la superbe goélette trois mâts “Le Bel Espoir”… 29 mètres ; 2,80 m de tirant d’eau !

quai gauche pors gelen

Le voilier embarque chaque année des centaines de jeunes adultes en galère… drogue, alcool, délinquance : “chacun avec son passé en bandoulière, en espérant trouver là le chemin d’une vie plus simple”.

Père JaouenCelui qui est à l’origine de cette extraordinaire initiative est “le Père Jaouen” (finistérien né en 1920) qui entre chez les Jésuites et est ordonné prêtre en 1951. Avec un autre jésuite, il organise, à partir de 1954, des sorties pour les jeunes placés en maison de rééducation.

Il devient aumônier de la prison de Fresnes dans les années soixante et crée, à Paris, le “Foyer des Épinettes” qui accueille et vient en aide à ceux qui sortent de prison. Il est déjà convaincu qu’ “il ne faut pas étiqueter les gens mais brasser la diversité, pour le plus grand bien de chacun”.

L’année 1999 voit s’ouvrir les portes du chantier naval de l’AJD (Association Amis de Jeudi-dimanche) à l’Aber Wrac’h, destiné à la réinsertion des jeunes par les métiers de la mer.

Un premier Bel-Espoir, puis un plus grand, le “Bel Espoir II” emmène naviguer les délinquants, enrôle en équipage des appelés du Service Militaire et invite qui veut à son bord. Le Rara-Avis vient agrandir la flotte.

CZ9A0277 2DSCN2877

Le père Jaouen a aujourd’hui 95 ans. Mais quand on lui pose la question de l’après Jaouen il répond  « Ils se démerderont… Ce ne sera plus mon problème »… C’est un pragmatique !

4 3
 Le Bel Espoir repart de Pors Gelen

ACCUEIL

  ♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.