LPO : animaux en détresse

COMMUNICATION DE LA LPO

 

LES ANIMAUX EN DÉTRESSE ARRIVENT TROP TARD A LA STATION LPO DE L’ILE GRANDE

Le printemps est synonyme d’abondance au centre de sauvegarde de la LPO, à l’Île-Grande :

« Hélas, trop d’animaux recueillis dans la nature arrivent trop tard pour être sauvés”  indique la station ornithologique.

 

Un faucon crécerelle blessé à une aile dont la fracture n’est plus soignable, une chouette présentant une plaie qui s’est infectée, un jeune hérisson mal nourri par ses découvreurs…

 

« Autant d’animaux gardés trop longtemps par des particuliers qui finissent par les apporter au centre de la LPO voyant que les choses tournent mal », résume Gilles Bentz, à la station ornithologique de l’Île-Grande, à Pleumeur-Bodou. 

 

La station lance un appel ce dimanche à toutes les personnes susceptibles de trouver un animal sauvage en détresse :

 

« Appelez le centre de sauvegarde dès que possible, plutôt que de commettre des erreurs irréparables ! » 

 

Et on ne parle même pas des jeunes oiseaux ramassés par erreur. Comme ci-dessus, ce poussin de chouette hulotte qui n’aurait jamais dû l’être. Il peut être tentant de se s’occuper d’un animal sauvage en détresse. Mais on ne s’improvise pas soigneur.

 

Il est indispensable de contacter la LPO pour renseignements au 02.96.91.91.40

Visitez le site de la LPO Ile-Grande en cliquant sur le logo ci-dessous

 

 

ACCUEIL

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.