Pêche au bar 2019

 

Pêche au bar la réglementation  2019

Un nouveau règlement a été voté le 19/12/18

concernant la réglementation de la pêche du bar

 

 

Sur la carte vous voyez deux zones :

  • la zone verte, au nord du 48ème parallèle : Du 1er janvier au 31 mars, seule la pêche en no-kill est autorisée. Du 1er avril au 31 octobre le prélèvement d’un bar par jour et par pêcheur est autorisé. Du 1er novembre au 31 décembre, seule la pêche en no-kill est autorisée
  • la zone violette, au sud du 48ème parallèle : Le prélèvement est possible dans une limite de 3 bars par jour et par pêcheur tout au long de l’année.

Le conseil européen est parvenu mi-décembre 2018 à un accord sur les quotas 2019 pour la pêche du bar, qui concerne plusieurs millions de passionnés en France. Rappelons que la maille reste à 42 cm pour les récréatifs.

Au-dessus du 48ème parallèleun no-kill est instauré pour les pêcheurs récréatifs du 1er janvier au 31 mars et du 1er novembre au 31 décembre. Il est autorisé de prélever un bar par jour et par pêcheur sur une période longue de sept mois, soit du 1er avril au 30 octobre

Au-dessous du 48ème parallèle, les récréatifs peuvent prélever trois bars par jour et par pêcheur toute l’année

Enfin, en ce qui concerne le bar septentrional ( nord ), la pêche commerciale restera interdite, à quelques exceptions près, compte tenu de l’évolution positive contenue dans les avis scientifiques. Il a été décidé que les prises autorisées augmenteraient pour passer à 5,5 tonnes/navire pour la pêche à la ligne et à l’hameçon, à 400 kg pendant deux mois pour les chalutiers, à 210 kg pour les sennes et à 1,4 tonne par an pour les filets maillants fixes.

Pour la pêche récréative, la limite de capture reste fixée à un poisson par jour, mais pendant sept mois.Il faudra donc accepter ces mesures et espérer qu’elles participeront à sauver cette espèce emblématique, aujourd’hui menacée. Il faudra aussi rapidement s’interroger sur les fortes différences dans les efforts demandés aux plaisanciers comme aux professionnels selon les zones géographiques

 

 

ACCUEIL
♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Fifi la royale

Pêche du dimanche soir… espoir !

Notre ami irlandais “Mac Daurade” présente deux de ses prises de la journée.

Nous l’en félicitons !

Mac daurade Mac daurades

 

 

 

 

 

 

 

 

 ♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

TOUS AU BAR

Les députés européens ont débattu début mars à Strasbourg, de la préservation du bar au niveau européen.

Alain Cadec,Président de la Commission de la Pêche du Parlement Européen, propose la mise sous quota de cette espèce et l’augmentation de la taille minimale de capture à 40cm. Il salue le fait que seuls les pêcheurs récréatifs français ont décidé d’augmenter la taille minimum de capture à 42 cm.

Les deux cibles mises en évidence sont les chaluts pélagiques et la pêche de plaisance (qui, à elle seule, représente 30% des captures à l échelle européenne).

Par contre, Alain Cadec estime que la mesure proposée par cette Commission de limiter la pêche du bar à un individu par jour et par pêcheurplaisancier est une mesure scandaleuse et aberrante.

Au niveau français la FNPPSF (Fédération Nationale des Pêcheurs  Plaisanciers et Sportifs de France)bars propose :

– Que la taille du bar soit fixée à 42 cm pour tous (professionnels et pêcheurs de loisir)

– Que la pêche soit interdite du 1er février au 31 mars pour respecter le repos biologique de l’espèce lors de sa période de reproduction.

La FNPPSF est ouverte à toute discussion pour étudier d’éventuelles mesures raisonnables visant à lutter contre le braconnage.

Un plan de gestion sera présenté au Conseil des Ministres les 15 et 16 décembre 2014 pour une mise en place dès le 1er janvier 2015.

http://www.lemarin.fr/articles/detail/items/la-limite-a-un-bar-par-jour-inacceptable-pour-les-plaisanciers.html

ACCUEIL

 

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Pêche à pied et protection de la nature !

Nous ne cessons de constater l’engouement suscité par ce loisir peu onéreux qu’est la pêche à pied.

L’association qui œuvre pour la protection de l’environnement nous offre l’indispensable “pense-bête” afin que notre activité récréative respecte le milieu naturel et permette à la nature de continuer à nous procurer ce luxe gratuit !

crustacés coquilles et crevettes

(Il faut cliquer sur les images pour les agrandir)

Pour découvrir l’association et ses actions, cliquez sur le logo ci-dessous

logo VivArmor Nature♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Pêche à pied : sites autorisés

La Pêche à pied à nouveau autorisée 
sur certains sites


Depuis le 23 juillet, “la Préfecture des Côtes d’Armor autorise professionnels et vacanciers à pêcher des coquillages sur la zone marine de Lannion“.

(voir l’article d’Ouest-France en date du 24 juillet dernier)

http://www.ouest-france.fr/peche-linterdiction-de-pecher-les-coquillages-est-levee-2719486

 ♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Pêche à pied : alerte !

Arrêté préfectoral du 3 juillet 2014 : interdiction temporaire de la pêche, du ramassage, du transfert, de la purification, de l’expédition, de la distribution, de la commercialisation, de tous coquillages ainsi que du pompage de l’eau de mer à des fins aquacoles provenant de la zone marine “Baie de Lannion” et “embouchure du Léguer”.
 
Motif : risques sanitaires dus à la présence de toxines lipophiles sur les moules (mytilus edulis) prélevées le 30 juin 2014.
 

Pour suivre les interdictions ou la levée de ces interdictions sur les zones de pêche à pied, voici un lien du site “pecheapied responsable” qui vous mènera directement sur la carte des zones de notre région.

http://www.pecheapied-responsable.fr/ETAT-des-sites-de-peche/Cotes-d-Armor2

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣