Pêche au bar : dernières nouvelles !

 

 

Dernière information sur la pêche au bar

Vous trouverez, ci-dessous le fichier concernant

l’autorisation de

capturer 2 bars par jour et par pêcheur

 

jusqu’au 30 novembre 2021

Source : Journal Officiel de l’Union Européenne (pages 4 et 7)

 

 

ACCUEIL

 ♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Nouveau cadavre à Enez Veur

Quelle fut notre surprise en arrivant ce matin à « la tortue » !

 

Un cétacé d’environ  deux mètres de long est étendu sur le sable, entre les rochers.

Il s’agit d’un dauphin.

 

Cet animal est reconnu aux Indes en tant qu’être intelligent non humain. Il dépasse le bonobo qui, pourtant est génétiquement plus proche de nous.

 

 

Chez les Celtes, le dauphin était considéré comme un grand porte bonheur.

Il était le gardien des mers et le protecteur des marins.

C’était le symbole de l’union entre les Celtes et la mer.

(Cliquez sur les images pour les agrandir)

En voici la description :

 

  • Un nez assez long que l’on appelle bec ou rostre,
  • de nombreuses dents,
  • des yeux très écartés qui lui permettent de voir parfaitement sur les côtés et derrière lui, mais pas devant.
  • Un orifice sur le haut de la tête, appelé « évent« . Ce petit trou lui permet de faire rentrer l’air dans ses poumons dès qu’il met la tête hors de l’eau car il n’a pas de narines au bout du nez. Mais il peut tenir une quinzaine de minutes en apnée

 

Aileron dorsal

Nageoire ventrale

Nageoire caudale

Bien triste fin que celle de ce mammifère qui suscite l’intérêt et la fascination.

En espérant que ce soit un accident…

Il faut que ses congénères soient protégés contre les prédateurs de toute sorte.

ACCUEIL

 ♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

BAR : MESURES 2020

Mesures 2020

pour le bar…

 

Rapport de J. Kiffer Président de la FNPP – (18 décembre 2019)

 

Nous avions demandé un quota journalier de 3 bars par jour et par pêcheur en attendant la mise en place d’un quota mensuel plus adapté à nos activités.

 

Ce sera 2 bars par jour et par pêcheur sur l’ensemble des zones ainsi en a décidé le Conseil des Ministres des Pêches.

 

Même si ce compromis, pris dans l’urgence et applicable dès le mois suivant, comporte quelques allègements, il ne correspond pas vraiment à nos attentes parfaitement légitimes et respectueuses de la ressource.

 

Nous allons continuer notre combat pour la mise en place d’un quota mensuel dans le cadre du plan pluriannuel voté en 2019.

 

Texte en cours d’officialisation 

 

Bar nordique Dans les pêcheries récréatives, y compris depuis la côte, dans les divisions CIEM 4b, 4c, 6a, 7a à 7k  :

 

a) Du 1er janvier au 29 février et du 1er au 31 décembre 2020, seule la pêche avec remise à l’eau avec une canne ou une ligne à main pour le bar européen est autorisée. Pendant cette période, il est interdit de conserver, de déplacer, de transborder ou de débarquer des bars européens capturés dans cette zone ;

 

b) Du 1er mars au 30 novembre 2020, au plus deux spécimens de bar européen peuvent être capturés et conservés par pêcheur et par jour. Cette disposition ne s’applique pas aux filets fixes, qui ne doivent pas capturer ni retenir le bar européen pendant cette période. La taille minimale du bar européen conservé doit être de 42 cm.

 

 

 Bar sud/Golfe de Gascogne Dans les pêcheries récréatives des divisions CIEM 8a et 8b, un maximum de deux spécimens de bar européen peut être capturé et conservé par pêcheur et par jour. Cette disposition ne s’applique pas aux filets fixes, qui ne doivent pas capturer ni retenir le bar européen pendant cette période. La taille minimale du bar européen conservé doit être de 42 cm. »                                                                                                                        

ACCUEIL

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Protégeons la mer

Parce qu’à terre comme en mer, chaque petit geste compte !

Amis plaisanciers, vous souhaitez que votre terrain de jeu conserve ses richesses ?

Vous trouverez sur cette page des informations utiles pour vous permettre de profiter de la mer tout en participant au maintien de son bon état écologique.

 

Carénage, mouillage, gestion des déchets… tous les petits gestes utiles et indispensables à connaître pour protéger cette belle mer et continuer à en profiter dans les meilleures conditions possibles aujourd’hui et demain !

[gview file= »http://www.lesplaisanciersdenezveur.fr/wp-content/uploads/2019/07/Livret_Eaulala_Plaisancier.pdf »]

Pour voir la page cliquez sur le lien ci dessous

 >>>>>>>>>>>  Protégeons la mer

Le 18 Juillet 2019 lors de l’assemblée générale de l’APPB une brève intervention du responsable de ce projet a la  LTC vous sera proposé

 

ACCUEIL
♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

 

Pêche au bar 2019

 

Pêche au bar la réglementation  2019

Un nouveau règlement a été voté le 19/12/18

concernant la réglementation de la pêche du bar

 

 

Sur la carte vous voyez deux zones :

  • la zone verte, au nord du 48ème parallèle : Du 1er janvier au 31 mars, seule la pêche en no-kill est autorisée. Du 1er avril au 31 octobre le prélèvement d’un bar par jour et par pêcheur est autorisé. Du 1er novembre au 31 décembre, seule la pêche en no-kill est autorisée
  • la zone violette, au sud du 48ème parallèle : Le prélèvement est possible dans une limite de 3 bars par jour et par pêcheur tout au long de l’année.

Le conseil européen est parvenu mi-décembre 2018 à un accord sur les quotas 2019 pour la pêche du bar, qui concerne plusieurs millions de passionnés en France. Rappelons que la maille reste à 42 cm pour les récréatifs.

Au-dessus du 48ème parallèleun no-kill est instauré pour les pêcheurs récréatifs du 1er janvier au 31 mars et du 1er novembre au 31 décembre. Il est autorisé de prélever un bar par jour et par pêcheur sur une période longue de sept mois, soit du 1er avril au 30 octobre

Au-dessous du 48ème parallèle, les récréatifs peuvent prélever trois bars par jour et par pêcheur toute l’année

Enfin, en ce qui concerne le bar septentrional ( nord ), la pêche commerciale restera interdite, à quelques exceptions près, compte tenu de l’évolution positive contenue dans les avis scientifiques. Il a été décidé que les prises autorisées augmenteraient pour passer à 5,5 tonnes/navire pour la pêche à la ligne et à l’hameçon, à 400 kg pendant deux mois pour les chalutiers, à 210 kg pour les sennes et à 1,4 tonne par an pour les filets maillants fixes.

Pour la pêche récréative, la limite de capture reste fixée à un poisson par jour, mais pendant sept mois.Il faudra donc accepter ces mesures et espérer qu’elles participeront à sauver cette espèce emblématique, aujourd’hui menacée. Il faudra aussi rapidement s’interroger sur les fortes différences dans les efforts demandés aux plaisanciers comme aux professionnels selon les zones géographiques

 

 

ACCUEIL
♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣